Voici mon adresse mail pour toutes publications que vous souhaiteriez faire, concerant une course et sur laquelle vous aimeriez voir aller d'autres coureurs : sandrabuera@hotmail.fr

JUILLET 2017

 

 

 

 

 

 

AQUATERRA

15 JUILLET 2017

     Nous y voilà, sur ce majestueux et impressionnant barrage de Bort-les-Orgues, ce matin du 15 juillet, vers 7h30. La nuit a été courte mais nous sommes tenus par l'adrénaline. La veille, nous avons regardé le feu d'artifice et les courageux qui partaient pour le 110km à minuit. Sacrée épreuve... Dans les bois sauvages de Bort-les-Orgues en pleine nuit... Cette épreuve m'impressionne au plus haut point. Le 70km est également parti un peu plus tôt que nous ce matin. Nous sommes plusieurs du club : Cathy et Philippe nous rejoignent, Pierre, Stéphane, Guillaume, Bachir, et moi. Didier est également là au départ, il ne fait pas encore partie du club mais c'est tout comme ! Joël est présent mais ne peut pas courir.

     Il n'y a pas énormément de participants, peu de femmes (en réalité nous ne serons que 7 sur 95 arrivants sur cette course), et la plupart ont l'air d'être aguerris si l'on s'en tient à leurs tenues vestimentaires, leurs équipements et leur affûtage. Pierre me dit encore que ce trail est difficile, et que par moments les bâtons seraient les bienvenus. Le départ approche, bientôt 8h. La speakerine annonce une "constante à l'Aquaterra, plus on avance plus c'est dur"... Elle nous conseille d'en garder jusqu'au bout. Le départ enfin, 9,8,7.... sur la musique de Christophe Colomb. Une musique qui appelle à l'émotion, au courage, à la régularité, à la découverte de territoires sauvages et authentiques... Au respect de la nature... Une musique qui me paraît être totalement en phase avec le parc naturel que nous nous apprêtons à traverser... Nous partons tous pour le 42km (annoncés) et ses 2000m de dénivelé. Je pars avec beaucoup d'émotions et d'excitation, une petite boule au ventre, pour ce trail que tout le monde annonce comme magnifique mais difficile. Avec comme premier objectif de me gérer, d'arriver au bout bien, et un objectif très personnel riche de sens que je vais aller chercher au fur et à mesure de ces sentiers. Je crois que tous, dans ces grandes courses, nous allons y chercher quelque chose de très personnel, de très intime, quelque chose qui nous appartient. C'est cela qui est beau dans la course à pied et le dépassement de soi.

     Je pars avec l'appareil photo à la main, dans les derniers. Je cours jusqu'au château de Val avec Philippe et Cathy. Je dois m'arrêter très régulièrement pour prendre des clichés tant le paysage est magnifique, tant la forêt est belle. Le temps est juste parfait, il fait beau sans faire trop chaud... La journée s'annonce belle et chargée en émotions fortes. Nous alternons course et marche, nous marchons dès le début dans les montées. Pour Philippe et Cathy, la décision de faire l'Aquaterra encore cette année a été décidée quasiment au dernier moment, du coup Cathy ne se sent pas en très grande forme mais garde le sourire et décide de partir tranquillement. Philippe reste régulier, et sait ce qui nous attend puisque cela fait 3 ans qu'il fait cette course.

     Pierre et Stéphane sont légèrement devant moi, Bachir, Didier et Guillaume sont partis encore devant. Après le château de Val, je me rapproche doucement de Pierre et Stéphane, et nous nous calons sur le même rythme. Nous passons tantôt dans la forêt, tantôt en hauteur. Le profil annoncé de la course ne mentait pas: nous montons, nous descendons... Nous ne faisons que cela. Les montées et descentes sont relativement longues. Certains passages aux abords du lac, où le dénivelé est important, me paraissent compliqués et techniques, ce sont des monotraces en dévers. Mais la vue et le paysage sont tellement beaux... Que l'effort est vite oublié. Les ravitos sont très réguliers, bien fournis en sucré et salé, et les gens sympathiques. La course est également bien balisée. Nous arrivons à "mi-course", par une plage de sable, à l'arrivée annoncée du 21km; qui en fait est à 24km... Nous prenons le temps de nous ravitailler correctement. Je demande à Pierre de ranger mon appareil photo, car je pense que je vais avoir besoin de mes deux mains. Laurence et Joël sont venus nous encourager. Nous prenons le temps de discuter avec un coureur qui connaît le parcours, et nous annonce une seconde partie plus dure... "Le plus dur nous attend", nous dit-il ... Ok... Stéphane, Pierre et moi sommes bien, nous nous sommes bien gérés.

     Nous repartons. Pour la seconde partie, nous arpenterons plus près les bords du lac, alternerons montées-descentes sur des monotraces, qui nous l'avons appris n'existent que pour l'Aquaterra. Le reste de l'année, c'est un parc naturel, et les sentiers que nous empruntons n'existent pas... Ce qui explique le dévers et l'étroitesse des sentiers... Mais aussi la beauté du lieu. Les montées et descentes se font plus longues et plus techniques. Pierre prend un peu plus son temps et nous lâche. Nous nous retrouvons sur le même rythme Stéphane et moi, et nous terminerons la course ensemble. Conscients que cette seconde partie de course est la plus dure, nous continuons de marcher dans les montées, de nous écouter, et nous relançons quand c'est possible. Nous croisons à nouveau Laurence et Cathy vers le 30ème km, qui sont venues nous encourager. Cathy a abandonné. Nous sommes toujours bien. Dernier ravito, 40ème km... Joël est là pour nous encourager. On nous annonce encore 4km... Les plus difficiles. C'est un 42 qui en fait en réalité 44... Je me dis que maintenant, nous "tenons le bon bout".

     Effectivement, ces 4 derniers kms seront les plus difficiles... En bordure de lac, avec beaucoup de dénivelé, de dévers, avec parfois des sols instables, des racines, et des chemins très étroits. Je comprends l'idée des bâtons ! Des montées très longues (et techniques), des descentes techniques... Nous marchons beaucoup sur cette fin de course. Il y a des moments où le vertige me gagne lorsque je regarde la hauteur que nous avons au-dessus du lac, et la pente qui nous en sépare. Ces moments-là, j'avoue ne pas en mener large et je reste sur mes gardes, d'autant plus que mes cuisses commencent à durcir dans les descentes. C'est rassurant que l'on soit tous les deux avec Stéphane.

     Arrive enfin un moment où nous retrouvons avec joie un bout de route... Et un panneau qui annonce le prieuré !! Nous pouvons relancer, nous parcourons un bout de route, puis un bout de chemin et voyons enfin l'arrivée le coeur empli de joie... Des gens applaudissent, le speaker nous annonce. Nous retrouvons Guillaume, Bachir, Didier qui sont arrivés. Pierre nous rejoindra un peu plus tard. Philippe finira également mais avec des troubles digestifs, bravo à lui.

     Nous attendons le bateau qui nous ramène à Val, superbe traversée avec un chanteur doué et énergique, et un équipage sympathique !

     Pour conclure, l'Aquaterra, c'est un trail sauvage, puissant, difficile par moments, mais tellement magnifique à deux pas de chez nous.... Nous en avons pris plein les yeux.

     Mes objectifs sont atteints. Cela donne envie de revenir... Au moins pour la même distance. Dorénavant, lorsque je pense au départ et à la musique de Christophe Colomb, j'ai des frissons. Il y a quelque chose de l'ordre du magique dans cette nature intacte et belle à couper le souffle. Ce trail est tellement fort, tellement beau, que les mots ne sont pas assez justes pour décrire cela. Mais ce "cela" justement, m'appartient... Alors allez-y chercher le vôtre, et quel que soit le temps que vous mettrez, je suis persuadée que vous le trouverez là-bas.

 

                                                                                                                                                                        Laëtitia

 

 

     Classement :

- Guillaume : 17ème, 10ème senior, 5h34

- Didier : 37ème, 5ème V2, 5h54

- Bachir : 52ème, 8ème V2, 6h30

- moi : 65ème, 2ème fille et 2ème senior, 6h48

- Stéphane : 66ème, 2ème espoir, 6h48

- Pierre : 82ème, 34ème senior, 7h22

- Philippe : 88ème, 12ème V2, 7h32

AVRIL 2017

 

SORTIE MONTAGNE

29 AVRIL 2017

MONT DORE

 

 

      Voici quelques photos prises pendant la journée :

 

STAGE MONTAGNE

WEEK-END

DE PAQUES 2017

PAYS BASQUE

      Voici quelques photos prises pendant le week-end :

MARS 2017

 

Dimanche 26 mars, c'est sous un soleil printanier que se sont retrouvés, à Queyssac, un bon groupe de coureurs.

Sortie dominicale emmenée par Stephane BUISSIERE pour un 15 km sous la bonne humeur,

Merci à lui pour cette belle balade

 

FEVRIER 2017

 

 

 

Trail des Mouflons

" Vues les intempéries, nous avons surveillé jusqu'à la veille que la course ait bien lieu. Comme elle n'a pas été annulée, nous voila partis avec Bachir, Joël, Alex, sous la pluie, dans la nuit... Le mental a travaillé dès le matin ! Guillaume nous rejoignait directement sur place. En arrivant proche de Cherveix-Cubas, nous rencontrons les pompiers qui nous indiquent une déviation car "un câble est tombé sur la route".... Le mental continue de travailler !

 

Départ à 9h30, sous la pluie, pour moi c'est la première fois que je vais braver un 36 kms. Je vois peu de filles dans le peloton de départ, je me pose des questions... J'apprendrai ensuite que nous sommes 4 sur la course. Je me mets en tête mon objectif : faire une course longue, à mon rythme, pour aller jusqu'au bout, sans me blesser. Challenge personnel, avant une course encore un peu plus longue.

 

Le départ est annoncé, Guillaume, Alex et Bachir partent devant, Joël et moi suivons. Après un passage dans des champs et bois, très vite nous abordons la partie "technique".... Le "rocher du Diable", que nous escaladons d'abord. La vue là-haut est magnifique. Je perds beaucoup de temps et de place. Je me dis qu'il va falloir redescendre... Ma bête noire... Effectivement, la partie technique descente ne se fait pas attendre. Et là, je me retrouve... dernière. La descente s'effectue avec les cordes gracieusement mises sur le parcours, ou pour ma part très, très doucement... Joël est avec moi... et le serre-file nous rejoint !! Nous avons mis une heure et demi pour faire les 10 premiers kms... 1er ravito, je suis DERNIERE. Le moral en prend un coup. Je demande aux organisateurs, qui me disent que les autres "sont très loin devant"... Ce n'est pas grave, je ne lâche pas, c'est la 1ère fois, je veux aller jusqu'au bout. C'est mon objectif.

 

La partie technique est enfin terminée....  Et je peux dérouler un peu plus, petit à petit nous remontons la file, sans jamais se mettre trop dans le rouge. Les côtes sont très longues, mais nous alternons marche et course, au rythme du cardio. Nous jouons la régularité. Les descentes au fur et à mesure me paraissent plus faciles, je me laisse aller. Je profite des paysages magnifiques : cascades, rochers escarpés, nous longeons l'Auvézère qui est toute proche de nous, qui bouillonne... Les sous-bois déclinent  mille couleurs, c'est magnifique. Un grand bol d'air. Je continue à m'écouter, je ne me mets pas dans le rouge, je vais vers mon objectif : le bout de cette course. Je double deux filles (dans des côtes), et nous remontons encore, réguliers.

 

Nous doublons Bachir (je sais qu'il va m'en vouloir d'écrire ça...) au 30 ème km, lui demandons si ça va. Il trouve dur. "Allez Bachir, accroche", lui dit Joël, mais il ne nous suit pas. Nous attendons ce fameux dernier ravito, annoncé au 30ème... Pour au final ne l'avoir qu'au 32ème !! Psychologiquement, c'est difficile. J'ai mal aux hanches, aux cuisses, les mollets commencent à durcir, mais j'essaie de mentaliser la position de mon corps sans m'attarder sur la douleur, je reste dans l'axe, je reste en aisance respiratoire, et je vais au bout !

 

L'arrivée arrive enfin ...... Je vois ce champ dont nous sommes partis !! Je ressens beaucoup d'émotions, une petite larme arrive que je ravale, tellement contente d'être arrivée au bout de cet effort et d'y avoir pris du plaisir !!! 

 

J'arrive 46ème au classement général, 2ème féminine et 2ème senior, en 4h31; Joël est avec moi. Bachir arrive sans tarder, en 4h36, 51ème au classement. Alex et Guillaume ont fini respectivement en 4h21 et 4h13, 34ème et 29ème au classement général.

 

Nous nous retrouvons autour d'une bonne soupe chaude dans la salle des fêtes, impression générale : trail difficile (plus que Montagrier pour ceux qui l'ont fait ...), mais tellement beau et sauvage, et pour ceux qui cherchent le dépassement de soi... Allez-y vous ne serez pas déçus ! "

 

Laëtitia

OCTOBRE 2016

 

 

 

 

Festival des Hospitaliers

 

"Les 29 et 30 octobre a eu lieu le Festival des Hospitaliers à Nant. Un représentant du Bergerac Athlétique Club Jean Champeix et une représentante du Spiridon Périgord Pourpre Claire Champeix ont pris le départ de l'épreuve 75, 5 km et 4000 m D+ à 5 h du matin. Petit rappel historique: le tracé de cette course est en partie celle qu'avait emprunté les ordres religieux et militaires des Templiers et Hospitaliers. Et comme rien n'est simple, le week end précédent avait eu lieu le Festival des Templiers au profil similaire, à Millau. Querelles de clochers? ou envie de continuer la fête? en attendant chacun en profite et pour cette splendide région entre Larzac et Dourbie ces 2 trails sont des évènements majeurs. Revenons à nos 2 périgourdins: la météo, comme les jours précédents s'annonce excellente. Tout de même un tout petit 1° à 4h 30 qui nous propulse illico vers l'un des bars ouvert pour prendre un petit café au chaud en attendant le départ. 4h45 direction le box de pointage , le départ est donné au 510 participants. Aprés 3 heures de course, nous assistons au magnifique lever de soleil sur les Causses. Nous rejoignons le 1er ravitaillement en eau à Sauclières avant d'attaquer la longue montée au Saint Guiral point culminant de l'épreuve1366m! et 35 km. Jean montre quelques signes de "moins bien" son système digestif le trahit à nouveau comme souvent... et me demande de ne pas l'attendre. J'atteins le 1er ravito solide à Dourbie et Jean arrive au moment où je repars, son estomac ne va pas mieux, il abandonnera finalement à Trèves sur conseils du médecin. Il faudra bien trouver LA SOLUTION pour ses désordres! Les jambes, le fond, l'envie sont là alors, amis traileurs si vous avez des recettes....je continue donc la balade en solo...La 2ème partie de la course change de profil; les chemins sont de plus en plus escarpés, casse patte, certains diront que dans le top 10 c'est la course qui commence. En effet la vitesse moyenne diminue, les sentiers de plus en plus techniques sont en surplomb des gorges du Trévezel. Les paysages sont magnifiques, la lumière et les couleurs d'automne sont sublimes... j'en ai plein les mirettes!!! Aprés le Causse Noir, le tracé redescend sur Cantobre, 4ème ravitaillement où je me régale de...crèpes! avant d'attaquer la dernière grosse "bugne" puis redescente sur Nant,  5 km qui me paraissent interminables,  à la lampe frontale et dans les chemins empierrés. J'ai les genoux en vrac, les épaules et les bras en béton tellement j'ai poussé sur mes bâtons, mais j'entend la sono de l'arrivée que je franchirai aprés 13h33!  275 ème au scratch 24è féminine et 6è de ma catégorie! "

 

 "le Festival des Hospitaliers propose plusieurs distances 15, 29, et 75 km, l'organisation est excellente, les bénévoles sont charmants et tout le village de Nant est investit et aux petits soins. Elle pourrait être la prochaine sortie club..."

                                                                                                                                  Claire
 

 

Sortie du Mont Dore

Samedi 29 octobre

 

"La sortie Mont dore ,initiée par Cathy et Joelle a débuté vendredi soir par une truffade  gargantuesque au BURON DU COL où le groupe a passé une bonne nuit avant d'attaquer la journée rando course .Le temps un peu frisquet avec un peu de vent n'a pas altéré les ardeurs de nos spiridonniens ,mais des le 1er col :le puy de la tache avec 220 m de dénivelé sur 1 km les coupe vents retrouvent vite le fond du sac .les paysages sont grandioses et Le soleil est au rendez vous ,nous  poursuivons par  les crêtes : le puy Barbier ,le puy de l'angle et croisons la route du col de la croix st Robert .Le chemin nous amène ensuite vers le roc du Cuzeau le puy des Crebasses et enfin l'ascension du Puy de Sancy .Au sommet de ce dernier nous ne somme pas seuls ,le téléphérique déverse  son lot de visiteurs ,mais aucun d'entre nous n'imagine l'utiliser pour le retour c'est donc par les crêtes coté Est que nous nous dirigeons .Le pas de l'ane est franchi avec un peu d'escalade ,sécurisé par des chaînes ,nous poursuivons vers le puy Cliergue et la descente vers le mont Dore par le salon du Capucin .C'est là que Philippe et Laurence décident de profiter du soleil à la terrasse d'un café !!!  Après la traversée de la ville ,le chemin des cascades remonte vers le col de la croix Morand ,avec un petit arrêt ,trop rapide pour certains ,à la cascade du QUEREUILH .C'est au Buron Du col autours de crêpes ,de boissons à base de houblon  que se termine cette superbe journée .
les participants :Sylvie ,Jean Patrick,Myriam,Jean Michel,Cathy,Joelle Laurence ,Philippe

merci à Laurence et Christophe du BURON DU COL pour l'accueil ,la truffade ............

A Joelle et Cathy pour l'organisation avec le beau temps ...........!"

 

                                                                                                                         Philippe, Lolo

 

 

 

Trail de Queyssac

Le 9 octobre a eu lieu le Trail de Queyssac au profit de plusieurs associations pour apporter de l'aide dans leur vie et leur combat aux personnes atteintes du "Syndrôme de Cokayne" (maladie héréditaire caractérisée par une croissance insuffisante de la taille et du poids au moment du développement de l'enfant) et de la "maladie de Charcot" (maladie neurodégénératrice d'orignie inconnue qui détruit les neurones moteurs et entraîne une paralysie progressive des membres, des muscles nécessaire à la parole, à la déglutition puis la respiration).

 

C'est avec le soleil malgré la fraîcheur du matin que de nombreux licenciers ont participé à cette épreuve.

"Pour donner du souffle à l'espoir"

 

 

Semi marathon de tournefeuille (31) Haute Garonne

Le semi marathon de Bergerac étant annulé, Brigitte Larue-Bourdon, nouvelle licenciée dans notre club a décidé de faire une autre épreuve qui se déroulerait à la même date, le 2 octobre 2016.

Son choix s'est porté sur celui de Tournefeuille, près de Toulouse. Ce semi marathon est organisé de mains de maîtres par des coureurs sur route chevronnés.

Le départ du 10 km et du 21 se fait sur deux endroits différents pour se rejoindre dès le premier km. Tout le parcours est balisé, chaque km est indiqué. C'est une grosse équipe de bénévoles qui encadrent la course. Tout le monde est récompensé et les résultats sont très vite affichés.

Le parcours est relativement roulant quand on est bien entrainé, mais peut s'avérer usant si on manque de vitesse. En effet, pour trouver 21kms à parcourir, les organisateurs ont proposé un circuit où il y avait beaucoup de boucles ce qui peut, parfois casser le rythme.

 

 

« Pour moi, grande première sous les couleurs du Spiridon et aussi un retour vers le semi que je n'avais pas couru depuis plus de 2 ans. C'est avec anxiété que j’ai pris le départ de cette course voulant améliorer mon temps du semi de Bordeaux 1h43. Longtemps sur des bases d'1h39- 1h40, j’ai fléchi au 12kms. Faisant appel à mon mental d'ancienne marathonienne j’ai pu franchir la ligne d'arrivée avec un chrono de 1h41"51.

Je me classe 293ème au classement général sur 743 arrivés. 2ème V2 - 16ème femme.

Maintenant, place aux 10 kms. Je me suis inscrite sur le 10kms des quais de Bordeaux et sur les 10 kms du Canal de Périgueux. Un pied en Gironde, un pied en Dordogne ».

 

                                                                                                                      Brigitte Larue-Bourdon

 

JUILLET 2016

 

    Andorra trail

Du 15 au 16 juillet 2016, avait lieu Andorra trail dans les Pyrénées. Plusieurs de nos coureurs sont partis pour certaines de ces courses : le "Celestrail" (84 km et 5000 m D+) pour certains et le "marato dels cims" (42,5 km et 3000 m D+) pour les autres. Un grand bravo à tous car cela n'a pas été facile : parcours très technique et soleil au rendez vous.

Félicitation également à nos amis du club voisin : Fred et Kiki Jammes, Jean Champeix et Alain Sauvanet qui ont également été du voyage.

 

"Le club SPP a été bien représenté sur les différentes courses Andorra-trail lors du Week-end du 14 Juillet. Le village de Ordino, proche de Vieille Andorra  est pittoresque et magnifique. Le départ et arrivée de toutes les courses étaient organisés dans ce village. Nous avons été accueillis de façon chaleureuse. Un grand événement à Ordino, beaucoup de bénévoles du plus jeune au plus ancien ont participé au bon déroulement de cette manifestation. Nous pouvons dire que c’est une belle organisation. Nous avons eût beaucoup de sourire, d’encouragement  de la part des bénévoles et des habitants de tous les villages et régions que nous avons traversés. Quant au parcours, il est magnifique. Les chemins de montagne du parcours du Célestrail 83 km avec 5000 M de positif sont très exigeants et demandent de la vigilance à tout moment et surtout la nuit (le départ était à 0 h le samedi 16 Juillet). Beaucoup de dénivelé en positif et en négatif dans ces chemins, nous rappelle à l’esprit que les entrainements et sorties longues sont importants pour affronter la montagne dans toute sa splendeur.

Dans cet article, je ne parlerai que des personnes qui ont participés à cette course nommée Célestrail. Plus de 500 personnes au départ de cette course et nous étions 12 participants de Bergerac et environs :  Thierry Bonhomme, Guillaume Chaminade, Sébastien Grellety, Cédric Conge, Marc Izaac, Franck Colin, Jean Champeix, Fred Jammes, Philippe Desrozier, Calou Reynaud, J.michel Toinet, Jacques Ricaud.

Après musique, feux d’artifice et les applaudissements d’un public chaleureux, nous sommes partis donc à minuit à l’aventure des chemins de montagne. Munis de nos lampes frontales ,nous devions faire très attention où nous posions nos piéds car beaucoup de pierres et de racines pouvaient nous faire chuter à tout moment. Heureux le matin quand le jour s’est levé et d’abandonner nos lampes frontales, il était plus facile de progresser en plein jour. Au bout de quelques kms et après 3 h 20  de course, J .Michel a abandonné. Quant à Calou, Franck et Cédric sont allés jusqu’à la base de vie soit 43 km pour prendre la même décision mais avec 10H à 12 H de course à piéds ce qui est aussi une belle performance. Thierry était loin devant nous tous, beaucoup d’expérience dans ce domaine et rapide, avec une arrivée à 17H22  à Ordino pour prendre la place de 93 éme (Bravo).  

C’était la première fois que 4 coureurs de notre groupe participaient à un Ultra trial qui n’était pas des plus faciles .Vous voulez les noms ??? Sébastien ,Guillaume, Cédric et Marc.

Sur le circuit, un groupe s’était constitué Sébastien, Guillaume, Fred et Jean sous la tutelle de Phillippe qui était en charge d’apporter son expérience aux 2 petits jeunes Sébastien et guillaume (mission bien accomplie car ils ont franchis l’arrivée au bout de 20H 35 de course). Un petit clin d’œil pour cette équipe qui avait 10 minutes d’avance sur moi, ils ont été joueurs et à chaque ravitaillement "Jacko on te garde une place au chaud quand tu arrives" avec un petit air moqueur mais gentil et je leur répondu en rigolant "hé les gars, prenez un peu d’avance peut être que je vous rattraperais".

A la base de vie, je suis parti  quelques minutes avant cette équipe sans me rendre compte que j’étais devant. Sur le circuit, l’écart s’est creusé de 45 minutes dans les 40 km restants pour une arrivée à Ordino à 19H49. Cette deuxième parti du circuit a demandé beaucoup d’effort à nous tous, montées difficiles dont une aux environs 2km à 34 %, au soixante dixième km. La dernière descente sur un chemin sinueux a été relativement éprouvante pour nos jambes fatiguées. Sous les applaudissements du public, des coureurs et coureuses du spiridon et des accompagnateurs et accompagnatrices, j’ai franchi la ligne d’arrivée .

J’ai savouré une petite pression et comme l’on dit "après l’effort le réconfort". A ma grande surprise, j’étais le deuxième  du club après Thierry. Vous pouvez douter que j’ai profité de l’occasion pour accueillir les 2 petits jeunes + Phillippe et Fred  avec un petit sourire en leur disant " je vous l’avait dit". Un grand bravo à cette équipe qui sont restés solidaires face aux différentes difficultés qu’ils ont rencontrés sur les chemins de cette belle montagne. Jean a préféré prendre un peu de repos à la base de vie que de repartir avec l’équipe de Philippe, solution sage car il a franchi la ligne d’arrivé à 21H48. N’oublions pas Marc ,il a été très courageux pour son premier Ultra trial avec un bon mental et finit juste à 1 minute derrière Jean soit 21H49 de course .

Beaucoup d’abandon sur le circuit nommé Celestrail, seulement 268 participants ont franchi la ligne d’arrivée.

Pour conclure, c’est une très belle course mais exigeante en technique .

Le bon souvenir, c’est un paysage magnifique sous un levé de soleil splendide à la première heure du matin."

 

 

BRAVO à tous                                                                                                     Jacko

 

Classement sur les différentes courses :

 

sur le 42,5 km : CHEVALIER Cheuch fini 87e en 6h45

                          NEGRO Jojo termine 214e en 8h03

                          JAUBERT Théo termine en 287e en 8H40

                          LATUS Benoit termine 287e en 8H40

                          CHAMPEIX Claire termine 300e en 8H45

                          DELMARES Did termine 492e en 10H21

                          JAMMES Kiki termine 492e en 10h21

                          SAUVANET Alain termine 492e en 10h21 (dossard de Coco, malheureusement    bléssée et n'a pas pu se présenter au départ)

                          RIBOT Jojo termine 513e en 10h37

                          DELMARES Patou termine 513e en 10h37

 

 

 

Sur le 84 km :    BONHOMME Titi termine 93e en 17h22

                          RICAUD Jacko termine 179e en 19h49

                          CHAMINADE Guillaume termine 207e en 20h35

                          DESROZIER Phiphi termine 207e en 20h35

                          GELLETY Sébastien termine 209e en 20h36

                          JAMMES Fred termine 209e en 20h36

                          CHAMPEIX Jean temine 251e en 21h48

                          IZAC Marc termine 252e en 21h4

 

 

Aquaterra

 

Le week-end du 9 et 10 juillet 2016, avait lieu le trail de l'aquaterra à Bore les Orgues dans le Massif Central.

 

"Arrivee sur le barrage, que des pros, habillés comme s ils allaient franchir l Anapurna. L'organisatrice qui nous annonce une course très technique. Démarrage tranquille pour le team du Spiridon. Seuls Cathy et Philippe filent à l avant du peloton. Il fait beau, la température est encore fraiche. Nous commençons par nous perdre dans la forêt en suivant un autre groupe: panurgisme aigu. Nous reprenons bons derniers (Nelly, Kiki, Pierrot, Hervé et moi) mais avec un moral à toute epreuve! Nous arrivons au château de Val magnifique et au premier ravitaillement. Il fait deja chaud. La ballade se poursuit majoritairement dans les sous bois rafraîchissants. Deuxieme ravitaillement, tout va pour le mieux ! Le moral est toujours à bloc. Le soleil commence à cogner et Kiki donne quelques signes de faiblesse. Nous continuons en essayant d encourager notre valeureux compagnon.  Les paysages sont toujours agréables et la fraîcheur des sous bois appreciable. Nelly à son tour éprouve quelques difficultés surtout dans les côtes et en vient à soutenir quelques arbres le long du chemin!  Nous approchons du ravito de la mi course. Kiki et Nelly nous annoncent au vu de leur forme éblouissante leur intention d'arrêter l'aventure au bord du lac au 21 ieme. Nous les laissons à regret à leur triste sort et continuons notre chemin avec Herve et Pierrot. On commence nous aussi à en avoir plein les pattes, heureusement qu'au ravitaillement de la mi course, nous sommes encouragés par notre fan club spiridonien compose de Sandra, Solenn, Cesar, Laurence, Mathieu, Arwen et Valentin qui nous rebouste pour la suite qui s annonce longue et chaude, tres chaude même. Nous repartons tous les 3 après un ravitaillement apprécié et rafraîchissant. Nous passons successivement des sous bois ou nous trouvons des ruisseaux qui nous permettent de faire des ablutions de casquettes et buffs ... La chaleur devient penible surtout lors des passages à découvert sur le bitume ou dans les prés odorants mais nous continuons courageusement malgré les côtes de plus en plus sévères. Nous arrivons au kms 32 à l'avant dernier ravitaillement, nous apercevons notre lieu d arrivée en contrebas de l'autre côté du lac. Ca nous semble tout proche mais le responsable du ravito nous sape le moral en nous affirmant qu il nous reste encore 12 kms avant l'arrivée. C est un marathon de 44 kms finalement qui nous attendrait , nous avons déjà parcourus 32 kms ! La reprise est difficile et nous avons du mal à nous remettre à courir. Seul Pierrot nous semble frais comme un gardon ! Quant à moi, j envisage même l'abandon en pleine bugne  au 35 ieme km. Arrive le dernier ravito au 36 ieme km au bord du torrent sur une fraiche pelouse, nous attendent nos supporters renforcés de Kiki et Nelly qui semblent beaucoup mieux qu il y a quelques heures ! Toute la troupe nous donne des nouvelles du Philippe et Cathy passés quelques minutes plus tot : Philippe semble souffrir d'embarras gastriques et de vomissements répétés. Heureusement, Cathy en pleine forme le soutient du mieux qu'elle peut. On nous annonce 5 kms à parcourir jusqu à l'arrivée mais ce ne seront pas les plus faciles : pierrier, dévers à volonté le long des pentes escarpées du lac. Malgré tout, nous rattrapons quelques concurrents et les dépassons cédant ainsi notre derniere place. Nous commençons vraiment à souhaiter la fin du chemin. Un concurrent qui connait la course nous annonce l'arrivée proche mais ça dure et il faut monter encore une derniere côté jusqu a la route qui nous amène à l'arrivée en contrebas. Enfin nous arrivons ! C'est la joie du jet d eau qui nous attend en plus du ravitaillement. Toute la troupe des coureurs et des supporters est réunie et nous pouvons goûter à la joie des premiers souvenirs de course. La journee fut longue et chaude mais tout le monde est content d'être arrivé à bon port dans tous les sens du terme car nous repartons en bateau sur le lac jusqu au château de Val ou nous nous baignons. Encore une belle expérience parfois difficile mais qui nous laissera de très beaux souvenirs! "

                                                                  

                                                                                                  Béné et  Hervé

 

 

" je dirais beau parcours dur et technique, heureusement très ombragé à cause de la chaleur. Une course en équipe qui m'a permis de la finir avec Béné et Hervé en métronome. Très belle et bonne expérience pour un premier marathon"

 

                                                                                                  Pierrot

 

Classement sur les différentes courses :

 

Sur le 21 km :  Pierre FAURE termine 54e en 2h24

 

Sur le 42 km : Cathy PRUNET termine 121e  en 7h56

                        Philippe ROUCOU termine 122e en 7h56

                        Bénédicte BAYLET termine 125e en 8h11

                        Hervé CUISINET termine 126e en 8h11

                        Pierrot TEYSSIER termine 127e en 8h11

                       

JUIN 2016

 

 

 

La Ronde des vignes

Un début de soirée en encore un peu chaud pour un départ à 19h  du 10 km et du 14 km. 19 membres du club  se sont alignés sur les différentes courses.

 

Après 3 km sur un terrain très sec, où nous avont longé et traversé vignes et champs de pruniers, nous nous retrouvons sur "la difficulté" du parcours : un côte d'environ 1 km 200. Arrivée en haut, grande satisfaction pour tous, 1er ravito et séparation du 10 km et 14 km qui part pour une boucle supplémentaire de 4 km. Les participants du 10 km vont longer le côteau et vont retrouver le 14 km au bout d' 1 km 500. S'engage ensuite la descente vers la vallée ou un 2e ravito nous attends. Nouvelle séparation des distances et nous nous retrouvons pour finir le dernier km ensemble.

Après une bonne douche, nous nous sommes tous retrouvés autour d'un bon repas et d'une soirée bien animée.

 

Classement de nos coureurs sur le 10 km :

 

Valérie HABUDZIC finit 9e en 59' première V1 et 2de féminine

Sergio LE NUE finit 10e en 1h deuxième V2

Jean Pierre BOTELLA finit 11e en 1h troisime V3

Gabi KOOB finit 13e en 1h quatrième V3

Sandrine et Boris NOUET finissent en 37 et 38 place en 1h22

 

Classement de nos coureurs sur le 14 km :

 

Pierre FAURE finit 7e en 1h03 et 2e senior

Jean Pat DESTRIEUX finit 8e en 1h03

Emilie LENON finit 13e en 1h07 1ere senior et 2e feminine

Willy HERMANT finit 15 en 1h13

Bachir BERRAHMA finit 17e en 1h14

Hervé CUISINET finit 19e en 1h15

Véro COLIN finit 35 e en 1h20

Remy JAMMES finit 36e en 1h21

Bénédicte BAYLET finit 37e en 1h24

Jean marc SAINT AMAND finit 38e en 1h25

Michel BOURG finit 39e en 1h26

Kiki BUERA finit 48e en 1h33

Jean michel TOINET finit 50e en 1h37.

 

Bravo à tous pour votre participation

compteur pages visitées depuis 09/2013

Nous remercions tous nos partenaires pour la confiance qu'ils nous accordent, ainsi nous invitons nos licenciés à leurs réserver leurs achats.

FORMULAIRE DE DEMANDE d'adhesion 2017[51[...]
Document Microsoft Word [95.6 KB]
Vidéo Trail de Pécharmant 2015

Contactez-nous via notre formulaire de contact.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Spiridon Périgord Pourpre